• 39 boulevard de Magenta, 75010 PARIS
  • 24 rue de Conflans, 94220 CHARENTON-LE-PONT
  • 07 81 40 64 63
  • vmunar@vivancia.net
logo

Cabinet de Sophrologie, Relaxation et Coaching de Vie
Vanessa MUNAR – Sophrologue-Relaxologue

dépression, burn-out

Spécialisée dans la prise en charge sophrologique des personnes en dépression ou en burn-out, les séances que je propose sont toujours effectuées dans le cadre d’un accompagnement à un suivi médical et/ou à une psychothérapie.

L’accompagnement sophrologique apporte une aide précieuse aux personnes dépressives comme à celles souffrant d’un burn-out, cependant il s’agit de troubles bien distincts qui nécessitent pour chacun une approche spécifique.

Dans la dépression c’est le mental qui craque alors que dans le burn-out c’est le corps qui lâche.

Pourtant lorsque j’accompagne des personnes en dépression ou en burn-out, j’observe souvent une même détresse, une même incompréhension à cerner ce qui leur arrive, beaucoup de confusion, des angoisses, de l’isolement, une estime de soi mise à mal… donc quelle que soit la raison qui amène à consulter, la première étape consiste toujours à vous offrir une oreille bienveillante et un espace de parole où les émotions peuvent s’exprimer librement.

La dépression

La dépression se caractérise habituellement par une grande tristesse, une énorme fatigue générale, un ralentissement des capacités, la perte du goût des choses, des angoisses, des idées noires auxquelles s’ajoutent souvent d’autres manifestations.

C’est une maladie liée à une perturbation du fonctionnement cérébral provoqué par un dysfonctionnement dans la fabrication et la régulation des neurotransmetteurs.

Etant donné que c’est le fonctionnement du cerveau qui est atteint et non sa structure, des traitements médicamenteux appelés antidépresseurs souvent associés à des anxiolytiques et à la psychothérapie rendent le rétablissement possible.

Toutefois, les neurosciences démontrent qu’il existe une corrélation forte entre sensations, émotions, pensées et comportements, laquelle met en œuvre des connections neuronales propres à chacun, sortes de « réactions en chaîne » repérables dans notre mode de fonctionnement. Or ces connections sont particulièrement ancrées chez les personnes dépressives, ce qui explique parfois les difficultés à s’extraire du cercle vicieux ainsi amorcé et ce qui favorise aussi parfois la rechute.

De ce point de vue, la sophrologie tout comme la méditation de pleine conscience, approche que j’utilise également, permettent de désactiver ces connexions neuronales négatives et d’en établir de nouvelles pour aller vers un cercle vertueux.

La sophrologie est une méthode très efficace pour venir stimuler des ressources mises en veille durant la période de dépression. Elle peut aussi apaiser la manifestation des symptômes de la dépression.

Cet accompagnement thérapeutique a pour but de vous permettre de contrer plus facilement les symptômes de la maladie comme la fatigue, le ralentissement psychomoteur, les troubles du sommeil, la perte d’envie et de plaisir, la dévalorisation ou encore la culpabilité.

En tant que thérapie brève, la sophrologie est une méthode psychocorporelle qui considère la personne dans sa globalité (corps – esprit – émotions) et non uniquement du point de vue des symptômes.

La sophrologie vous permet de trouver progressivement des ressources intérieures pour briser la spirale négative causée par la souffrance, les peurs, les ruminations, les pensées négatives, renouer avec l’envie d’aller de l’avant.

Pour ce qui ce qui concerne les troubles de l’humeur (morosité, déprime), la dépression et plus particulièrement la dépression saisonnière, je propose conjointement à la sophrologie et à ceux qui le souhaitent des séances de luminothérapie. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le burn-out

Le burn-out est un syndrome d’épuisement physique, émotionnel et mental total. Il se manifeste comme un court-circuit qui fait que le corps disjoncte.

Il survient après un surinvestissement dans la durée (des mois ou des années) et exposition constante et prolongée au stress.

Souvent associé au milieu professionnel, le burn-out peut survenir aussi dans un contexte familial très tendu, on parlera alors de burn-out parental. Il peut aussi être la résultante d’un rythme de vie harassant comme par exemple pour les aidants familiaux.

Le mot burn-out décrit à la fois le processus et l’état qui en découle.

On distingue quatre phases dans le burn-out :

  • la phase d’alarme (suractivité)
  • la phase de résistance (acharnement frénétique)
  • la phase de rupture (effondrement) ; cette étape est caractéristique
  • la phase d’épuisement (physique avec incapacité à effectuer les tâches quotidiennes et mental avec la perte des défenses psychologiques).

Les causes du burn-out sont variées : journées de travail longues, surcharge de travail, pression des délais, exigence de travail élevée avec latitude de décision faible, souci de la perfection, contexte conflictuel, parfois il y a un cumul entre tensions au travail et à la maison…

Le burn-out entraîne des symptômes comportementaux tels l’irritabilité, la colère, l’incapacité à faire face aux tensions, la perte d’énergie, la fatigue extrême, la démotivation. On observe également un manque d’attention, de la confusion, de l’insomnie. Certaines personnes ressentent également des douleurs variées (rhume, maux de ventre, migraines…). Au niveau psychologique, cela peut entraîner un sentiment d’échec, une attitude cynique, un sentiment de frustration, une perte d’estime de soi, et de l’anxiété.

Il est parfois difficile de savoir si ce que nous vivons est un burn-out ou non, aussi il est indispensable de consulter un médecin en cas de doute afin qu’un diagnostic puisse être posé.

Le burn-out n’est pas une dépression mais il peut conduire à la dépression.

Les antidépresseurs et anxiolytiques sont déconseillés à moins qu’un diagnostic de dépression ou d’autres troubles psychiques soit clairement posé nécessitant l’administration de ces traitements.

Il n’existe pas de médicament contre le syndrome d’épuisement professionnel mais un lent processus de récupération qui passe par une prise en charge pluridisciplinaire (médecin, psychologue, sophrologue et autres praticiens).

La prise en charge sophrologique ne constitue pas un traitement, mais elle facilite la récupération et apporte un mieux-être. Elle permet aussi un changement de comportement afin d’éviter la récidive en vous apprenant à respecter vos limites.

Grâce aux exercices de sophrologie, vous pourrez retrouver un apaisement physique et moral, vous pourrez mieux gérer vos émotions et la souffrance, récupérer de l’énergie et vous ressourcer, trouver un juste équilibre et aller vers un avenir plus serein.

La sophrologie est à la fois utile à titre préventif et curatif.

Parce qu’il est parfois nécessaire de faire une coupure loin de tout, il existe dans la creuse un centre de gestion et de prévention du burn-out appelé « La bulle de Repos ».

En tant que sophrologue partenaire de la Bulle de Repos, je vous invite à consulter le lien ci-dessous pour plus de renseignements :
La Bulle de Repos

Pour les entreprises qui souhaitent entamer une démarche de prévention au burn-out, j’interviens également en tant que consultante sur de nombreuses thématiques concernant la santé au travail notamment les risques psychosociaux (stress, burn-out). N’hésitez pas à me contacter pour plus d’information.

Le bore-out

Le bore-out aussi appelé syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui, décrit l’ennui profond au travail et donc une insatisfaction sur le plan professionnel. Le bore-out concerne des personnes qui ne trouvent pas d’intérêt dans leur travail ou qui n’ont pas assez de tâches à effectuer.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, le bore-out qui serait l’opposé du burn-out, conduit lui aussi à une souffrance psychologique.

Occuper un poste où il n’y a rien à faire peut vite devenir un supplice car derrière l’oisiveté se cache un véritable manque de stimulation et de reconnaissance, très dévalorisant et très stressant. Cette souffrance est insidieuse et dangereuse car elle peut mener des habitudes palliatives telles que le grignotage, les pauses cigarettes très fréquentes et parfois même à des addictions. Si la personne s’enlise durablement dans cette situation d’inactivité au travail et d’absence de sens dans sa vie professionnelle, alors il n’est pas rare que cela puisse mener à la déprime voire la dépression.

Pour la personne en bore-out, il est souvent difficile de faire comprendre l’impact qu’une telle situation génère, d’autant plus que le bore-out est encore un sujet tabou !

Là encore un travail sur soi grâce à la sophrologie, peut- être utile pour mieux gérer les émotions et les tensions et renouer avec la pensée positive.

Pour plus de renseignement, vous pouvez me contacter.
Pour connaître mes tarifs, rendez-vous dans la rubrique tarifs.

Principales indications

    • Dépression
    • Déprime
    • Morosité
    • Burn-out
    • Bore-out

Informations

La sophrologie ne se substitue en aucun cas au traitement médical, mais elle est un bon complément.