logo
  • Qu’est-ce que la Sophrologie ?

    Née des recherches menées sur la conscience par un neuropsychiatre, le Docteur Alfonso Caycedo, la Sophrologie s’est beaucoup développée au cours de ces cinquante dernières années. D’abord utilisée dans le milieu médical sur le plan thérapeutique, elle a ensuite étendu son champ d’action à tous les domaines de la vie courante : développement personnel, école, sport, maternité, entreprise…
    Elle présente un caractère social, préventif et pédagogique qui la rend accessible à tous : enfants, adolescents, adultes et seniors !
    Elle est inspirée du yoga, de la méditation, du zen pour la partie orientale, ainsi que de techniques de relaxation occidentales (Schultz, Jacobson), de l’hypnose, de la psychologie et de la neurologie contemporaine.

    La Sophrologie est une méthode d’accompagnement basée sur une approche globale de la personne ; elle ne prend pas uniquement en compte ce qui ne va pas, mais l’intégralité de la personne « dans tout ce qu’elle est et tout ce qu’elle ressent ».
    C’est une méthode psychocorporelle qui considère chacun à la fois dans sa dimension corporelle, psychologique et émotionnelle.
    Elle permet à chacun de dynamiser ses propres ressources afin de s’adapter positivement aux événements du quotidien.

    La Sophrologie s’intéresse davantage au « comment » se manifestent les difficultés ressenties plutôt qu’au « pourquoi » c’est-à-dire leurs origines. En ce sens la sophrologue n’est pas là pour analyser ou interpréter ce que la personne dit ou ressent durant les séances, mais simplement pour lui donner des outils qui lui permettront de devenir elle-même actrice de son épanouissement ou de son soulagement.

    Elle repose sur des exercices simples qui s’appuient sur la respiration, le relâchement musculaire, le lâcher-prise intellectuel et la visualisation d’images positives.
    Guidées par le sophrologue, les techniques permettent le vécu de sensations corporelles ainsi que l’harmonisation du corps et de l’esprit nécessaire au bien-être. Les différents exercices peuvent être pratiqués debout, assis ou allongé et ne nécessitent ni matériel ni tenue ni aptitudes spécifiques.

    La pratique sophrologique vise l’apprentissage d’une méthode utilisable de manière autonome par chacun dans sa vie de tous les jours et sa méthodologie est adaptable en fonction de l’objectif et de la personne en demande.
    Les séances se déroulent dans un climat de confiance, d’écoute, d’échange et de respect mutuel.
    La Sophrologie ne se substitue en aucun cas au traitement médical, mais elle est un bon complément.

    Elle repose sur 4 grands principes :

    L’action positive : « Toute action positive dirigée vers un élément de la conscience (corps ou mental) se répercute de façon positive sur l’être tout entier », ou autrement dit, quand nous éprouvons une sensation agréable au niveau de notre corps, celle-ci agit également de façon bénéfique sur notre mental, et inversement, lorsque nous avons une pensée agréable, celle-ci se répercute de manière positive sur notre corps.Il s’agit donc de dynamiser le positif, de renforcer ce qui va bien pour étendre ce cercle vertueux sans pour autant nier la réalité et ses difficultés, mais en mettant à distance le négatif. Ce positionnement aura pour effet d’aider les personnes à prendre conscience de leurs capacités et de leurs potentiels pour les utiliser pleinement quelle que soit la situation vécue.

    Le schéma corporel comme réalité vécue : cela consiste à ressentir notre corps dans l’instant présent, c’est-à-dire à percevoir nos sensations, nos émotions et nos sentiments dans un état favorable fait de relâchement et de lâcher-prise. Il ne s’agit pas de se représenter notre corps mais de le vivre tel qu’il est réellement. Grâce à ce type de ressentis, nous pouvons aller vers un meilleur équilibre fondé sur une perception plus juste,  de nous-mêmes dans ce que nous sommes physiquement, mentalement et affectivement et dans notre évolution.

     La réalité objective : c’est l’idée qu’il faut essayer autant que faire ce peut, de s’affranchir de nos présupposées, de nos préjugés, de nos conditionnements liés à notre histoire et à notre éducation afin d’aborder les personnes et les événements sous un angle nouveau, avec plus de recul, de manière plus objective. Ainsi, nous nous ouvrons aux autres, au monde et à nous-mêmes, nous élargissons notre champ de vision. C’est un travail qui requiert de la persévérance mais qui assure une façon de vivre plus harmonieuse.

     L’adaptabilité : c’est la méthode qui doit s’adapter à ceux qui la pratiquent et non l’inverse ! La sophrologue adapte les techniques en fonction des différentes personnes et de leurs besoins. Chacun peut ainsi pratiquer quelque soit son âge, sa condition physique ou son objectif.

  • La sophrologie : pour qui ? pour quoi ?

    Parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille… chacun d’entre nous peut à un moment donné se retrouver confronté à des contrariétés, des peurs, des troubles pathologiques ou des évènements perturbants qui viennent polluer le cours de son existence.

    La Sophrologie peut alors être une aide précieuse afin de surmonter ces difficultés.

    Elle peut aussi s’avérer fort utile pour tous ceux qui souhaitent accroitre leur potentiel, développer leurs capacités, renforcer leur équilibre ou tout simplement s’épanouir.

    Ses champs d’application sont nombreux :

    Tree on green field

    • Préserver son capital santé
    • Apprendre à se détendre, à éviter le surmenage
    • Favoriser le développement personnel ou professionnel
    • Gérer son stress, son anxiété et ses émotions
    • Apprivoiser ses peurs et ses angoisses
    • Apprendre à positiver
    • Renforcer la confiance en soi et l‘image de soi
    • Stimuler sa mémoire et sa concentration
    • Se préparer à un événement difficile (examen, audition, compétition sportive…)
    • Vivre sa grossesse, son accouchement et sa parentalité plus sereinement
    • Mieux vivre une période de changement (familial, professionnel, sentimental…)
    • Se reconstruire après une rupture, un traumatisme ou un deuil
    • Dépasser un harcèlement moral
    • Améliorer son sommeil
    • Affronter des troubles comportementaux (phobies, troubles de l’alimentation, T.O.C…)
    • Gérer ses dépendances (alcool, tabac, drogues)
    • Soulager les acouphènes
    • Mieux gérer la douleur
    • Accompagnement dans la maladie (fibromyalgie, cancer, maladie dégénérative ou auto-immune…)
  • La sophrologie en pratique

    Comment se déroule une séance de Sophrologie ?

    En pratique, une séance commence toujours par un dialogue entre le pratiquant et le praticien servant à définir l’objectif, à déterminer l’état du moment du pratiquant et à expliquer ce qui va être fait ensemble, puis vient la technique proprement dite et pour finir, vient un échange verbal durant lequel le pratiquant est invité à décrire ce qu’il a ressenti et comment il l’a ressenti.

    Les différentes façons de pratiquer

    La Sophrologie peut être pratiquée :

    • en séances individuelles pour mieux répondre à une demande précise et personnelle,

    • en séance en couple notamment pour tout ce qui a trait à la maternité ,

    • en séances collectives, il existe 3 formes de groupe :

      – le groupe d’entraînement (durée des séances : 1 heure ou 1 heure ½) constitué de 8 à 12 personnes qui aspire seulement à la pratique régulière de la sophrologie dans l’optique de prendre un temps pour soi, se ressourcer, développer une attitude positive ou une nouvelle hygiène de vie.

      – le groupe thérapeutique (durée des séances : 1 heure ou 1 heure ½) constitué de 5 à 8 personnes concernées par une thématique ou une problématique commune, qui peut être par exemple : « mieux gérer son stress », « contrôler ses émotions » ou « apprendre à positiver ».

      – les ateliers (durée : 2 heures) qui ont pour but de faire découvrir l’approche sophrologique et les bases de la pratique, parfois autour d’une thématique, avant d’aller plus loin.

    Dans tous les cas, la pratique sophrologique se fait via un entraînement régulier et progressif qui a lieu dans un cadre bienveillant où l’écoute, le respect, le non jugement et la confidentialité sont requis.