• 39 boulevard de Magenta, 75010 PARIS
  • 24 rue de Conflans, 94220 CHARENTON-LE-PONT
  • 07 81 40 64 63
  • vmunar@vivancia.net
logo

Cabinet de Sophrologie, Relaxation et Coaching de Vie
Vanessa MUNAR – Sophrologue-Relaxologue

    • 23 OCT 14

    La sophrologie pour atténuer les acouphènes

    Un sifflement dans l’oreille, un bourdonnement entêtant : c’est ainsi que les patients décrivent les acouphènes subjectifs chroniques. Cette gêne de l’oreille concerne 17% de la population. Pour 3% de malades, ces sons parasites sont même handicapants dans la vie de tous les jours. Il n’existe pas de traitement pour soigner les acouphènes. Alors pour soulager ces patients, les médecins ont parfois recours à la sophrologie. Les effets de cette discipline vont bientôt faire l’objet d’une étude scientifique objective.

    La sophrologie pour atténuer les acouphènes

    A ce jour, aucun traitement médicamenteux ne fait disparaître les acouphènes. Pour soulager leurs patients, les médecins peuvent prescrire des antidépresseurs ou des anxiolytiques, mais une autre solution peut aussi améliorer leur qualité de vie : apprivoiser ces bruits parasites.

    “La guérison qu’on apporte aux patients ce n’est pas celle qu’ils viennent chercher. Ils viennent chercher le silence et on a très peu de chances d’y arriver, mais on leur propose un autre type de guérison, que l’on appelle l’habituation [NDLR : une forme d’apprentissage qui permet de diminuer les sensations incommodantes de l’acouphène]. Il s’agit d’une prise de conscience de la présence de l’acouphène, sans que celui soit intrusif”, explique le Dr Martine Ohresser, médecin ORL.

    La sophrologie aide à se détacher des sons qui perturbent le patient. Il les entend, mais il s’habitue à leur présence, comme tous les autres bruits qui l’entourent. L’acouphène est ainsi intégré parmi les autres sons. Le patient peut reprendre une vie normale.

    Si la sophrologie peut changer la vie des personnes qui souffrent de ce trouble, aucune publication scientifique n’existe encore pour prouver l’efficacité de cette pratique dans la prise en charge des acouphènes. Afin de combler ce manque, une étude doit être lancée pour apporter les preuves scientifiques de ces bons résultats. Elle se déroulera sur une année avec des patients âgés de 18 à 70 ans, choisis par des médecins ORL.

    En savoir plus :
    France-Acouphènes
    Association française des équipes pluridisciplinaires en acouphénologie

    Source : La rédaction d’Allodocteurs.fr
    Article rédigé le 22 avril 2014